Logo marque Bretagne

Claude LE BIGOT

Publié le 1 juin 2021 - Dernière mise à jour le 21 juin 2021

Claude Le Bigot, Professeur émérite de l’université de Rennes 2, agrégé d’espagnol et docteur-ès-lettres avec une thèse consacrée à La poésie politique dans l’Espagne républicaine (1931-1936) est l’auteur de plusieurs ouvrages et de nombreux articles publiés en France et en Espagne. Ancien directeur du Centre d’Etudes et de Recherche sur la Péninsule ibérique de l’université de Rennes 2, ses travaux portent essentiellement sur la poétique du texte, l’histoire de la poésie espagnole et l’histoire culturelle. Plus récemment, il s’intéresse à la traduction de textes poétiques. Il a traduit des poètes comme Andrés Sánchez Robayna, Carlos Marzal, Isabel Pérez Montalbán et José Luis Piquero pour les Éditions du Murmure. Il a dirigé plusieurs ouvrages collectifs sur des poètes de langue espagnole: Pablo Neruda, César Vallejo, Miguel Hernández. Auteur de plusieurs anthologies : Poetas españoles del siglo XX, (1996) et Summa sonante. El soneto y sus variantes transgresoras. Siglo XX-XXI, (2018), il a également signé deux essais: Libro del frío de Gamoneda, Une poétique de la discontinuité, (2009) et La precoz madurez poética de Miguel Hernández (2012) ainsi que plusieurs ouvrages sur la didactique de la poésie. Actuellement, membre de l’équipe de recherche du CELLAM (Rennes 2), il prépare un livre sur Un siglo de compromiso en la poesía hispánica (1898-2010), qui sera publié aux Presses universitaires de Jaén .

KALPANA et LAKSHMI

Publié le 1 juin 2021 - Dernière mise à jour le 31 mai 2021

KALPANA fait partie des danseuses françaises de Bharata Natyam qui ont fait le long chemin nécessaire à l’apprentissage d’un art traditionnel. Formée à la musique occidentale, elle découvre le Bharata Natyam en 1977. Elle part se former en Inde dès 1980 et jusqu’en 1991 auprès des maîtres V.S. Muthuswamy Pillaï et Kalanidhi Narayanan à Chennaï. Elle donne son « arangetram » (premier récital devant la presse et le public en Inde) en 1983 à Madras et danse à Bangalore, Bombay, Chidambaram, Delhi. Après ces années d’immersion, Kalpana est invitée à son retour en France sur de nombreuses scènes françaises, elle donne des récitals classiques, chorégraphie et collabore avec des metteurs en scène, des musiciens et d’autres chorégraphes, acceptant de plonger ce style rigoureux dans d’autres contextes. Riche de ces expériences, elle enseigne depuis de nombreuses années en France.

LAKSHMI est née d’une mère indienne et d’un père français. Elle débute le Bharata Natyam en Inde à l’âge de 5 ans, auprès d’un maître du style classique de l’école Kalakshetra (Chennai). Elle découvre, avec la joie d’un apprentissage rigoureux et exigeant, le plaisir d’être sur scène et d’entrer en relation avec le public. Elle se produit dans des contextes variés, aussi bien en troupe, dans des temples hindous, qu’en solo, en Europe, pour des rencontres artistiques. En 2005 elle quitte l’Inde, le bac en poche, pour s’installer à Paris : chaque retour en Inde est l’occasion d’un travail intensif avec son maître. Depuis plusieurs années, Lakshmi s’intéresse particulièrement aux collaborations, avec des danseurs contemporains ou de Bharata Natyam, des musiciens, des poètes, des photographes… Sa rencontre avec Kalpana lui permet de continuer à creuser sa technique tout en faisant mûrir sa présence sur scène.

Quatuor VELASQUEZ

Publié le 26 février 2019 - Dernière mise à jour le 21 mars 2019

Marian Iacob Maciuca, Gilles Bouras, violons, Loïc Massot, alto et Cécile Grizard Cueto, violoncelle, sont tous les quatre des musiciens Nantais qui ont souvent l’occasion de jouer ensemble au sein de différentes formations.

Au fil des années, leur plaisir de se retrouver ainsi que leurs affinités musicales sont devenus évidentes et c’est ainsi qu’ils ont créé le quatuor VELASQUEZ.

Bien que le répertoire du quatuor à cordes soit très riche, c’est avec le Quatuor op. 4 « de la guitarra » de Joaquin Turina, œuvre peu jouée et pourtant emblématique de ce compositeur, au caractère très andalou, que le quatuor Velasquez se retrouve pour la première fois, pour partager ensemble à la fois l’élégance et la spontanéité de l’écriture de cette œuvre ainsi que celle de leur propre jeu.

C’est tout naturellement qu’ils décident de s’appeler quatuor Vélasquez, du nom du grand peintre qui tout comme Joaquin Turina, était sévillan.

Stanislas DOKI

Publié le 20 juin 2018 - Dernière mise à jour le 20 juin 2018

Jeune artiste rennais, danseur émérite et chorégraphe baigné dans la culture urbaine, Stanislas Doki n’hésite pas à utiliser sa pratique pour défendre des valeurs ou partager sa vision de l’art.

De son nom de scène, Nats enchaîne pas et figures de break-dance avec une souplesse et un naturel déconcertant. Vainqueur de plusieurs

battles en solo ou avec ses groupes (Witty Crew, Nemesis) participation à de nombreux festival comme Trans Musicales en 2010, Chorus festival en 2017).

Il participera au Printemps de Bourges en 2018